MANIFESTATION DE LA RELIGIOSITÉ EN TUNISIE

 Brèves  Commentaires fermés sur MANIFESTATION DE LA RELIGIOSITÉ EN TUNISIE
Juil 252018
 
MANIFESTATION DE LA RELIGIOSITÉ EN TUNISIE

Enracinée dans l’Histoire, terre de civilisations, la Tunisie est aussi terre des religions comme en témoignent, à travers les âges, ses temples, synagogues, ses églises et ses mosquées, et comme en témoigne aujourd’hui, sa religiosité plurielle. C’est dans ce cadre que l’Institut de Recherches sur les Religions et l’association Zanoobya ont organisé à l’Espace Elthéatro , à Tunis, un cycle de conférences sur les manifestations de la religiosité en Tunisie afin de présenter les religions et / ou courants religieux pratiqués en Tunisie, leur histoire, leurs caractéristiques et leurs rites fondamentaux

Cardinal J.L Tauran par Monseigneur J.M Aveline

 Brèves  Commentaires fermés sur Cardinal J.L Tauran par Monseigneur J.M Aveline
Juil 072018
 
Cardinal J.L Tauran par Monseigneur J.M Aveline

Message de Monseigneur Jean-Marc Aveline, évêque auxiliaire de Marseille et président du Conseil pour les relations interreligieuses et les nouveaux courants religieux au sein de la Conférence des évêques de France (CEF).

« L’administration de la sauvagerie » par A. Sayadi -Tunis

 Brèves  Commentaires fermés sur « L’administration de la sauvagerie » par A. Sayadi -Tunis
Juin 302018
 
« L’administration de la sauvagerie »  par A. Sayadi -Tunis

Un certain Abu Bakr Al Naji, a publié sur internet, en 2004, un texte en langue arabe qu’il a intitulé « L’administration de la sauvagerie : l’étape la plus critique que traversera l’oumma ».A travers cet exemple, A. Sayadi se propose d’analyser les ressorts sur lesquels repose le discours de la haine djihadiste, ainsi que la stratégie de conquête du pouvoir afin de réaliser la cité idéale et une terre totalement soumise à la loi de l’Islam

Piet Horsten (1936-2018) par André Ferré Gric Tunis

 Brèves  Commentaires fermés sur Piet Horsten (1936-2018) par André Ferré Gric Tunis
Juin 112018
 
Piet Horsten (1936-2018) par André Ferré Gric Tunis

La nouvelle du décès du père Piet Horsten nous est parvenue avec un peu de retard. C’est en effet le 31 mars qu’il est décédé à Heythuysen (Pays-Bas), dans la maison de soins où il avait été admis en 2013. Comme nous le verrons, sa collaboration avec le GRIC s’est poursuivie, sous des formes diverses, pendant environ vingt-cinq ans. Et il a assuré la fonction de co-président de 2001 à 2007.

Récits de la création par Asma Nouira, Chantal Vankalck ,GRIC Tunis

 Les dossiers du GRIC  Commentaires fermés sur Récits de la création par Asma Nouira, Chantal Vankalck ,GRIC Tunis
Juin 052018
 
Récits de la création par Asma Nouira, Chantal Vankalck ,GRIC Tunis

Depuis la fin du XIXe siècle, nous assistons à une évolution sans précèdent du statut de la femme. La reconnaissance légale de ses droits de citoyenne à part entière en est le signe le plus frappant.
Dans la culture occidentale, s’est opérée une mutation rapide du paradigme traditionnel où la femme, considérée comme une mineure, était « sous la tutelle » de son époux. Un nouveau modèle a vu le jour, introduisant un changement dans la relation homme-femme. Aussi, les relations d’autorité ont fait place à des relations de réciprocité et d’égalité.
Dans certains pays de culture arabo-musulmane, les législations concernant les droits politiques et socio-économiques, les progrès technologiques, – caractéristiques de la modernité- ont permis aux femmes d’entrer dans le domaine public, de rivaliser avec les hommes dans certains secteurs de la société, de travailler, d’avoir la même mobilité que les hommes, d’êtres chefs d’entreprises.
L’objet de cet article à deux voix serait de revisiter les textes bibliques et coraniques concernant la création de l’être humain et de vérifier l’hypothèse qu’il est possible de lire autrement ce récit, pourtant si connu et souvent réduit à la caricature « Eve sortie de la côte d’Adam» et de mettre en exergue la perception de la femme dans nos Ecritures et traditions respectives.

Ensemble contre la violence par GRIC Tunis

 Brèves  Commentaires fermés sur Ensemble contre la violence par GRIC Tunis
Mai 062018
 
Ensemble contre la violence par GRIC Tunis

A l’invitation du Groupe de Recherche Islamo-Chrétien de Tunis, s’est tenue, le 14 avril 2018 à la bibliothèque diocésaine de la ville, une rencontre sur le thème : « Ensemble contre la violence » qui s’inscrit dans le mouvement « Ensemble avec Marie ». Les interventions constituent une part des travaux des différentes sections du GRIC sur le thème “Monothéisme à l’épreuve de la violence”.

Georges Massouh OrientLeJour

 Brèves  Commentaires fermés sur Georges Massouh OrientLeJour
Avr 092018
 
Georges Massouh OrientLeJour

Le P. Georges Massouh, théologien, chercheur et philosophe, connu pour avoir œuvré durant de longues années pour le rapprochement islamo-chrétien au Liban et l’acceptation de l’autre, est décédé à l’âge de 55 ans des suites d’une longue maladie le 04 avril 2018.

Dialogue interreligieux à l’épreuve des « versets douloureux » par M.S. Janjar GRIC Maroc

 Les dossiers du GRIC  Commentaires fermés sur Dialogue interreligieux à l’épreuve des « versets douloureux » par M.S. Janjar GRIC Maroc
Mar 262018
 
Dialogue interreligieux à l’épreuve des « versets douloureux » par M.S. Janjar GRIC Maroc

Il s’agit de remarques inspirées à Mohammed Sghrir Janjar, par la lecture de « A propos des versets douloureux Par Anne Balenghien, GRIC-Maroc, 2015 » analyse du livre intitulé « Les versets douloureux. Bible, Evangile et Coran entre conflit et dialogue par David Meyer, Yves Semoens, Soheib Bencheikh, Editions Lessius/Cerf, 2008, 208 p. , article publié sur ce site.

Adyan, vivre ensemble en toute intelligence au Liban (L’orientLeJour)

 Brèves  Commentaires fermés sur Adyan, vivre ensemble en toute intelligence au Liban (L’orientLeJour)
Mar 072018
 
Adyan, vivre ensemble en toute intelligence au Liban (L'orientLeJour)

Le 35e Prix Niwano de la paix a été décerné le 19 février 2018 à la Fondation Adyan, « pour son travail créatif et de grande envergure, visant à édifier la paix et à favoriser la coexistence interreligieuse », selon la Fondation japonaise Niwano pour la paix.