Juil 102012
 

Avec quelques proches dont le secrétaire général du GRIC, le Président du Conseil Régional du Culte Musulman (CRCM) de la région Rhône-Alpes, Monsieur Azzedine Gaci, et le Cardinal Archevêque de Lyon, Monseigneur Philippe Barbarin, sont montés au monastère de Tibhirine, lors d’un voyage d’amitié en Algérie (17-21 février 2007)…

Mardi 20 février 2007… La pluie de la veille a lavé le ciel et un doux soleil d’hiver illumine l’Atlas. Les champs verdissent avec éclat et les premiers arbres en fleurs manifestent la vie jaillissante.

Partis de bon matin sous la protection d’une forte escorte, la délégation lyonnaise se prépare à vivre le “sommet” de son voyage. Dans l’autocar, certains relisent des textes de Frère Christian ou de Frère Christophe. D’autres récitent des sourates du Coran. Quelques-uns contemplent le paysage et méditent. Le père Thierry Becker raconte à certains le récit dramatique de l’enlèvement des sept moines ; il se trouvait, lui aussi, au monastère, cette fameuse nuit.

A quelques kilomètres de Timzguida, le bus s’arrête. Mgr Henri Teissier, archevêque d’Alger, évoque le massacre de douze ouvriers croates, peu avant Noël, avant que les pèlerins, chrétiens et musulmans, prient pour que tous soient habités de douceur et non de violence.

Vers 10h, tous arrivent au monastère de Tibhirine où les attendent les officiels, des imams et des habitants de la région. Après les salutations, tous se dirigent vers le cimetière, situé en contrebas du monastère. C’est une petite clairière entourée de cyprès où le silence n’est uniquement rompu que par les chants des oiseaux et par le clapotement de l’eau d’une source proche. Au sol, sept petits monticules de terre, les tombes des sept moines assassinés par des terroristes islamiques le 21 mai 1996 dont les prénoms figurent sur de petites plaques en marbre.

Revêtu de sa gandoura d’imam, Azzedine Gaci se penche et caresse d’une main blême la plaque de marbre blanc qui marque la sépulture de terre de Frère Luc. A ses côtés, Mgr Philippe Barbarin, en soutane noire et ceinture rouge, partage l’émotion du jeune représentant des musulmans de Rhône-Alpes.

Chrétiens, musulmans, personnalités locales, tous écoutent le père Teissier évoquer ce que fut la vie au monastère, avant que soient lus un poème de Frère Christophe et un extrait de l’Evangile de Jean au chapitre 13.

Pour lire la suite du dossier, cliquez ici

Sorry, the comment form is closed at this time.