Mar 222012
 

- 16. Enfin, ceux qui n’ont pas encore reçu l’Evangile sont ordonnés de façons diverses au Peuple de Dieu [1] . Et d’abord, le peuple qui reçut les alliances et les promesses et dont le Christ est né selon la chair (cf. Rom. 9, 4-5) ; peuple élu de Dieu et qui lui est très cher en raison de ses ancêtres, car les dons et la vocation de Dieu sont sans repentance (Rom. 11, 28-29). Mais le dessein de salut englobe aussi ceux qui reconnaissent le Créateur, et parmi eux, d’abord, les Musulmans qui, en déclarant qu’ils gardent la foi d’Abraham, adorent avec nous le Dieu unique, miséricordieux, qui jugera les hommes au dernier jour. Quant à ceux qui cherchent le Dieu inconnu sous les ombres et les figures, Dieu lui-même n’est pas loin d’eux non plus, puisqu’il donne à tous la vie, le souffle et toutes choses (cf. Act. 17, 25-28), et que le Sauveur veut le salut de tous les hommes (cf. I Tim. 2, 4). En effet ceux qui, sans faute de leur part, ignorent l’Evangile du Christ et son Eglise et cependant cherchent Dieu d’un coeur sincère et qui, sous l’influence de la grâce, s’efforcent d’accomplir dans leurs actes sa volonté qu’ils connaissent par les injonctions de leur conscience, ceux-là aussi peuvent obtenir le salut éternel [2]. Et la divine Providence ne refuse pas les secours nécessaires au salut à ceux qui ne sont pas encore parvenus, sans qu’il y ait de leur faute, à la connaissance claire de Dieu et s’efforcent, avec l’aide de la grâce divine, de mener une vie droite. En effet, tout ce que l’on trouve chez eux de bon et de vrai, l’Eglise le considère comme un terrain propice à l’Evangile [3] et un don de Celui qui éclaire tout homme, pour qu’il obtienne finalement la vie. Mais bien souvent les hommes, trompés par le Malin, se sont abandonnés à la vanité de leurs pensées et ont échangé la vérité divine pour le mensonge, en servant la créature à la place du Créateur (cf. Rom. 1, 21 et 25). Ou encore, en vivant et mourant sans Dieu en ce monde, ils s’exposent au plus grand désespoir. Aussi, en vue de promouvoir la gloire de Dieu et le salut de tous ces hommes, l’Eglise, se souvenant du commandement du Seigneur qui dit : “Prêchez l’Evangile à toute créature” (Mc 16, 15), s’emploie-t-elle avec sollicitude à développer les missions.

A lire également

  1. [1]S. Arnbrosius, Expos. Lc. II, 7 : PL 15, 1555.
  2. [2]Cf. Ps.-Petrus Dam., Serm. 63 : PL 144, 861 AB. – Godefridus a S. Victore, In nat. B. M., Ms. Paris Mazarine, 1002, fol. 109 r. – Gerhohus Reich., De gloria et honore Filii hominis, 10 : PL. 194, 1105 AB.
  3. [3]S. Ambrosius, I. c. et Expos. Lc. X, 24-25 : PL 15, 1810. – S. Augustinus, In Io. Tr. 13, 12 : PL 35, 1499. Cf. Serm. 191, 2. 3 : PL 38, 1010 ; etc. Cf. aussi Ven. Beda, In Lc Expos. , cap. 2 : PL 92. 330. — Isaac de SteIla .Serm. 51 : PL 194. 1863 A.