Dernières parutions

Du 13 au 15 septembre 2022, le pape François était au Kazakhstan, pays à majorité musulmane, pour participer au VIIe Congrès des chefs des religions mondiales et traditionnelles. La rencontre a eu lieu à Nur-Sultan, anciennement Astana et capitale du Kazakhstan dans le but de rassembler des « Messagers de paix et d’unité ». Ce VIIe Congrès a pour thème « le rôle des responsables des religions mondiales et traditionnelles dans le développement socio-spirituel de l’humanité dans la période post-pandémique ».

Cet article s’interroge sur la place consacrée par le Coran à la liberté et, particulièrement, à la liberté de croyance. Loin de prétendre à l’exhaustivité, le texte voudrait prouver que la liberté de croyance, dans le Coran, est une exigence intimement liée à la volonté et à la sagesse divine et ipso facto elle ne saurait être abrogée. Il appelle à une nouvelle exégèse du Coran capable de surmonter les impasses de l’exégèse traditionnelle, à soumettre le patrimoine islamique à la critique et à un nouvel ijtihad multidisciplinaire.

Les dossier du GRIC

Dossiers précédents

En dépit de la condamnation de la figuration par certains théologiens musulmans, le prophète Noé a été représenté sur des fixés sous-verre, des miniatures, des peintures de manuscrits anciens et des tableaux contemporains, œuvres d’artistes de tradition ou de culture musulmane. Cet article, largement illustré, donne un aperçu de la variété et de l’actualité de ces belles représentations.

Marie

Jean Fontaine, auteur d’ une série d’ouvrages sur la littérature arabe et tunisienne en particulier et qui a récemment publié “Du côté des salafistes en Tunisie” s’interroge avec sérieux sur les apports des nouvelles méthodes pour lire les livres sacrés ainsi que sur les avancées des sciences afin de purifier sa foi sur Marie en revisitant” les histoires merveilleuses” de son enfance sur celle-ci.

TEXTES fondateurs

Textes Chrétiens

Voir tout

L’articulation entre l’appartenance à un peuple à qui Dieu s’est révélé de manière particulière et la conscience d’être inscrit dans un plan de Dieu plus large qui s’adresse à l’ensemble de l’humanité est fort complexe. La figure de Noé est une clef incontournable de cette articulation, puisque qu’elle représente symboliquement la première alliance avec l’humanité après la chute. Noé tient un rôle tout particulier, d’une part grâce à sa sainteté, d’autre part grâce à la première alliance conclue entre Dieu et l’humanité par son intermédiaire.
Il constitue donc pour la théologie chrétienne du pluralisme religieux un élément charnière.

Du 13 au 15 septembre 2022, le pape François était au Kazakhstan, pays à majorité musulmane, pour participer au VIIe Congrès des chefs des religions mondiales et traditionnelles. La rencontre a eu lieu à Nur-Sultan, anciennement Astana et capitale du Kazakhstan dans le but de rassembler des « Messagers de paix et d’unité ». Ce VIIe Congrès a pour thème « le rôle des responsables des religions mondiales et traditionnelles dans le développement socio-spirituel de l’humanité dans la période post-pandémique ».

Autres expériences du dialogue