Juil 102012
 

Les Banlieues

- La France a du mal avec ses banlieues ! L’Etat met en place des projets qui n’aboutissent pas. Faut-il désespérer qu’un jour les habitants des Cités soient considérés comme de vrais citoyens ? Michel Jondot pose la question.

- Les jeunes brûlent les voitures ou les bus. Parce qu’ils écoutent les délinquants dont ils défendent la cause, des avocats racontent ce qu’ils voient et s’interrogent sur les responsabilités d’une société qui marginalise les immigrés.

- Lorsqu’on prend la peine de rejoindre ces femmes au vêtement étrange qui les couvre de couleurs sombres jusqu’aux pieds, lorsqu’on pose à chacune, comme l’a fait Christine Fontaine, la question « es-tu salafiste ? », on se rend compte que le mot est bien loin de rimer avec « terrorisme ».

- Les cités souvent sont de vrais ghettos. Les classes moyennes, pour qui elles avaient d’abord été construites, les ont désertées pour échapper à un voisinage qu’on n’était pas capable d’assumer.

- Taïeb, éducateur dans une cité, a vu s’opérer les changements de population au cours des trois dernières décennies.

- Jean-Pierre Bardeau, par souci de mixité sociale, a tenu à rester sur place, malgré les difficultés, pour partager la vie dans la cité du Parc à Nanterre.

- Les banlieues sont pratiquement le terrain où se vit en vérité, un dialogue islamo-chrétien. C’est pourquoi on donne la parole à Mohamed Benali, Imam à Gennevilliers, ainsi qu’à Daniel Caruette, curé à Asnières.

- La littérature est souvent le miroir d’une société. C’est le cas du roman de Paulette Dougherty-Martin : « Droit de cité, un roman de la banlieue ».

Sorry, the comment form is closed at this time.