Avr 112013
 

Nous chrétiens et musulmans du GRIC-Tunis (Groupe de Recherche Islamo-Chrétien) sommes profondément attristés par les  récents  affrontements inter –religieux en Égypte. Nous voulons redire notre désarroi  face à l’impuissance  des croyants de bonne volonté à conjurer la violence commise au nom de  Dieu. Nous voulons redire aussi que celle-ci n’est, non seulement, jamais une solution, mais qu’en plus, elle est en désaccord complet avec nos fois respectives. Les lieux de cultes sont, dans nos deux religions, l’espace où l’on prie le très Miséricordieux et ils doivent être respectés de part et d’autre. Nous pensons qu’il est possible de construire ensemble un destin commun et fraternel et soutenons tous ceux qui y contribuent d’une manière ou d’une autre. Nous nous souvenons avec bonheur de ces jours pas très anciens,  où ceux qui priaient le dimanche protégeaient ceux qui priaient le vendredi et réciproquement. Que reviennent ces moments en Égypte et ailleurs : c’est notre vœu le plus cher.

Groupe GRIC de Tunis

Sorry, the comment form is closed at this time.