Noé dans le Coran. Un messager en soutien à un autre. K. Ifrak

 Noé, Approfondir le dialogue, Textes musulmans, Les dossiers du GRIC  Commentaires fermés sur Noé dans le Coran. Un messager en soutien à un autre. K. Ifrak
Mar 032015
 
Noé dans le Coran. Un messager en soutien à un autre. K. Ifrak

Par Dr. Karim IFRAK, Gric Paris
Qui était donc Noé ? Quelle fut sa mission ? Vers qui fut-il dépêché ? Quel fut le dénouement de son histoire ? Comment et pourquoi, etc. ? Autant de questions auxquelles le Coran s’attacha, en observant une démarche synchronique intrigante, à apporter plusieurs éléments de réponses

Déc 052014
 
Lyon : 4ème Forum islamo-chrétien par V. Feroldi

Du 28 au 30 novembre 2014 s’est tenu à Lyon le 4ème Forum islamo-chrétien sur le thème de la violence et du vivre ensemble. Dans la dynamique de l’Appel des 110 lancé dans cette ville le 1er octobre dernier, les participants ont analysé les profonds bouleversements que traversent nos sociétés avec, en particulier, une montée de la violence.

Institut oecuménique de théologie de Rabat

 Approfondir le dialogue  Commentaires fermés sur Institut oecuménique de théologie de Rabat
Sep 182014
 
Institut oecuménique de théologie de Rabat

L’Institut oecuménique de théologie Al Mowafaqa de Rabat est un lieu de formation, de réflexion et de promotion du dialogue interculturel et interreligieux. Les cours sont assurés par des professeurs-visiteurs d’Afrique et d’Europe, auxquels s’ajoutent, pour le domaine de l’islam, des universitaires marocains. L’inauguration officielle aura lieu les 19 et 20 septembre à Rabat24 avenue du Chellah, 10005 Rabat ( +212 537 26 21 75 / +212 620 30 47 54 — www.almowafaqa.com ) Elle sera accompagnée d’un colloque international sur le thème : Penser avec l’autre la foi et les cultures, les conflictualités créatives

Dialogue islamo-chrétien dans le contexte post« printemps arabe »

 Approfondir le dialogue, Autres expériences de rencontres islamo-chétiennes  Commentaires fermés sur Dialogue islamo-chrétien dans le contexte post« printemps arabe »
Juil 132014
 
Dialogue islamo-chrétien dans le contexte post« printemps arabe »

Un colloque ayant pour thème « Le renouveau du dialogue islamo-chrétien », s’est tenu à Rabat, au Maroc, les 2et 3 mai 2014. Abderrazak Sayadi du GRIC-Tunis y a présenté une réflexion d’actualité sur les liens entre dialogue et contexte post « printemps arabe ».

Pour un renouveau du dialogue islamo-chrétien

 Approfondir le dialogue, Autres expériences de rencontres islamo-chétiennes  Commentaires fermés sur Pour un renouveau du dialogue islamo-chrétien
Avr 172014
 
 Pour un renouveau du dialogue islamo-chrétien

Les 2 et 3 mai 2014,se tiendra, au siège de la bibliothèque Nationale du Maroc à Rabat, un colloque organisé par :Le collège des Bernardins, La fondation du Roi Abdul-Aziz-Casablanca et la bibliothèque nationale du Royaume du Maroc et avec la participation du GRIC dont le thème sera:”De la rencontre des religions : pour un renouveau du dialogue islamo-chrétien”

Calvin face à l’Islam Par Abderrazak Sayadi Université de Manouba Gric Tunis

 Approfondir le dialogue, Textes musulmans, Publications personnelles des membres  Commentaires fermés sur Calvin face à l’Islam Par Abderrazak Sayadi Université de Manouba Gric Tunis
Sep 262013
 
Calvin face à l’Islam       Par Abderrazak Sayadi Université de Manouba  Gric Tunis

On peut, par conséquent, observer que la polémique que Calvin engage avec l’islam se caractérise par un certain nombre d’éléments, que l’on peut résumer de la manière suivante :1. Calvin reprend comme ses contemporains chrétiens l’affirmation coranique d’une filiation directe à Abraham, par son fils Ismaël, sans la contester. 2. Dans cette filiation, il retient le deuxième élément dépréciatif, qui est qu’Ismaël est le fils de la servante Agar, alors qu’Isaac est le fils de l’épouse légitime et libre, Sara. 3. Calvin, même s’il reconnaît le lien génétique des Arabes à Abraham, il ne leur reconnaît aucun lien spirituel, celui-ci étant réservé aux Chrétiens réformés. 4. Certaines pratiques musulmanes montrent que l’Islam est très proche du judaïsme et du papisme. En ce sens il constitue aux yeux de Calvin une fausse religion. Enfin la critique à l’égard de l’islam, confondu avec le judaïsme et de l’Eglise catholique, porte constamment et de manière récurrente une critique du christianisme papiste comme si la critique de l’islam offrait à Calvin une occasion supplémentaire de critiquer son plus grand ennemi, le pape de Rome.