Juin 112016
 
MARIE DANS LES TEXTES CHRETIENS par Nicolas LHERNOULD +

Telle qu’elle apparaît dans les textes chrétiens – Ecriture et Tradition –, Marie est donc : une créature, fille d’Israël, épouse de Joseph et mère virginale de Jésus par action du Saint Esprit, perpétuellement vierge (du point de vue catholique et orthodoxe), immaculée, c’est-à-dire préservée du péché par pure grâce divine (sauf du point de vue protestant) dès sa conception (approche catholique) ou par le fait que sa vie a correspondu en tout à sa vocation (approche orthodoxe). Préservée du péché, Marie l’a été également de la dégradation du tombeau (approche catholique et orthodoxe). Mère de Jésus, à la fois homme et Dieu, donc « theotokos » (Mère de Dieu), elle est aussi mère de l’Eglise en tant que communauté des disciples, en vertu d’une maternité nouvelle instaurée sur la croix par Jésus lui-même.

Rencontre avec Marie GRIC Tunis

 Autres expériences de rencontres islamo-chétiennes  Commentaires fermés sur Rencontre avec Marie GRIC Tunis
Juin 112016
 
Rencontre avec Marie GRIC Tunis

Marie est un lien qui nous unit Musulmans et Chrétiens. Pour les Chrétiens comme pour les Musulmans, Marie est vierge et mère de Jésus. Elue de Dieu, elle a reçu de l’ange Gabriel l’annonce de la naissance virginale de Jésus. Au Liban, terre d’hospitalité et d’accueil, de cette intuition partagée que Marie nous rassemble, est […]

Juin 072016
 
À Bagdad, chrétiens et musulmans prient pour la paix

À l’initiative du patriarche chaldéen, un rassemblement de prière « pour la paix en Irak, en Syrie et dans la région » est organisé lundi 30 mai dans l’église Notre-Dame du Rosaire à Bagdad, qui sera retransmis en direct à la télévision. Il réunira chrétiens et musulmans. Les représentants des pouvoirs publics sont nombreux à […]

Al Azhar-Institut Catholique de Paris

 Brèves  Commentaires fermés sur Al Azhar-Institut Catholique de Paris
Juin 042016
 
Al Azhar-Institut Catholique de Paris

Le recteur de l’université d’Al Azhar, Ibrahim Al-Hodhod, et celui de l’Institut catholique de Paris, Mgr Philippe Bordeyne, ont signé mercredi 25 mai une convention entre leurs facultés de lettres, ouvrant la voie à des recherches communes. L’idée est à la fois de mieux comprendre et de questionner société, culture et religion à travers l’étude […]

Dieu est-il l’auteur de la Bible et du Coran?

 Publications personnelles des membres, Recensions  Commentaires fermés sur Dieu est-il l’auteur de la Bible et du Coran?
Mai 262016
 
Dieu est-il l'auteur de la Bible et du Coran?

« Dieu est-il l’auteur de la Bible et du Coran ? » Spontanément, chrétiens et musulmans donnent une réponse différente. Les musulmans considèrent que le Coran est venu achever la révélation transmise par Moïse au peuple juif ainsi que la révélation de l’Évangile transmise par le prophète Jésus. Ils vont donc répondre « oui ». Les chrétiens, eux, considèrent que Jésus-Christ n’est pas d’abord un prophète, mais le Messie, qui révèle par sa mort et sa résurrection le cœur de ce que Dieu veut révéler de lui-même aux hommes. Pour eux, il n’y a plus d’autres révélations à attendre après avant la fin des temps. Ils vont donc répondre : « non ».

Noé ou la création restaurée par M de La Chevrelière GRIC-Tunis

 Noé, Les dossiers du GRIC  Commentaires fermés sur Noé ou la création restaurée par M de La Chevrelière GRIC-Tunis
Mai 132016
 
Noé ou la création restaurée  par M de La Chevrelière GRIC-Tunis

Dans la tradition catholique, un texte décrit la porte située sur le côté de l’arche (Gen. 6,16) qui s’ouvre pour laisser passer tous ceux qui ne devaient pas périr dans le déluge comme une préfiguration du côté ouvert du Christ en croix

Miséricorde Par Gric Tunis

 Brèves  Commentaires fermés sur Miséricorde Par Gric Tunis
Avr 052016
 
Miséricorde Par Gric Tunis

La miséricorde, c’est se laisser toucher par le malheur d’autrui et agir en conséquence. Rien à voir avec un sentiment vague ou une mièvrerie affective ! La miséricorde nous saisit aux tripes, comme l’indique l’étymologie du mot grec qu’on traduit souvent par compassion. Elle nous bouleverse de l’intérieur. La miséricorde est l’attribut de Dieu par excellence, pour les chrétiens et pour les musulmans.

Cycle de Noé :Essai d’exégèse et d’herméneutique par S.Amedro

 Noé, Les dossiers du GRIC  Commentaires fermés sur Cycle de Noé :Essai d’exégèse et d’herméneutique par S.Amedro
Mar 232016
 
Cycle de Noé :Essai d’exégèse et d’herméneutique par S.Amedro

Il ne faut pas réduire le récit de Noé au seul récit du Déluge. Ce n’est, en fait, qu’un épisode qui se situe au cœur d’un cycle plus large qui concerne Noé et qui couvre les chapitres 5 à 10 de la Genèse voire jusqu’au chapitre 12 si l’on suit la tradition juive (qui intègre le récit de Babel et la généalogie de Sem à Abraham). Nous proposons d’essayer de travailler le cycle de Noé globalement pour découvrir la place et la fonction particulière qu’il occupe, à savoir un véritable récit de « médiation » à l’articulation de plusieurs problématiques herméneutiques :
– articulation entre un récit babylonien préexistant et une intention théologique du ou des auteurs qui affrontent cette situation et confessent la présence et l’intervention de Dieu dans l’histoire (le Déluge comme figure de l’Exil, Noé comme figure de restauration et image d’un Dieu qui console de la malédiction de la terre, théologie de l’Alliance conclue avec l’humanité tout entière). Il est sans doute possible de comprendre ce récit comme une herméneutique théologique de la culture et de l’histoire portée par la question fondamentale : est-ce que Dieu intervient dans notre histoire ?
– articulation dans un récit mythologique unique de deux traditions théologiques différentes qui tentent d’appréhender le scandale du mal chacun de leur manière. Il est alors possible de relire le récit mythologique comme une herméneutique philosophique (et non plus théologique) de l’espérance : face au mal (moral autant que radical), que m’est-il permis d’espérer ?
– enfin, en choisissant le récit mythologique comme support d’une réflexion aussi bien théologique (comment Dieu intervient dans l’histoire ?) que philosophique (que m’est-il permis d’espérer ?), le cycle de Noé se trouve de facto à l’articulation d’une problématique herméneutique fondamentale entre « histoire » et « vérité ».

Lire l’épisode de Noé avec Origène (185-254) par Marc Botzung, GRIC Paris

 Noé, Les dossiers du GRIC  Commentaires fermés sur Lire l’épisode de Noé avec Origène (185-254) par Marc Botzung, GRIC Paris
Mar 042016
 
Lire l’épisode de Noé avec Origène (185-254) par Marc Botzung, GRIC Paris

Comment lire l’épisode de Noé (Gn 6,1-9,17) aujourd’hui et comment le comprendre ?
Dans cette étude le choix a été fait de se laisser guider par un auteur ancien : Origène. Il est souvent considéré comme le Père de l’exégèse chrétienne tant son talent et sa richesse de pensée vont être fondateurs pour les commentaires de l’Écriture dans les siècles ultérieurs.
Après une rapide présentation d’Origène lui-même, l’auteur cherche à distinguer les niveaux de lecture qu’il opère en spécifiant à chaque fois les enjeux et les buts de ces interprétations . La richesse de la réflexion d’Origène et de son commentaire s’est déployée à travers une attention au texte interprété selon trois niveaux de lecture, excellente antidote à tout fondamentalisme ! La tradition chrétienne retiendra d’ailleurs jusqu’à nos jours la légitimité de cette pluralité d’approches, en les systématisant voire en les développant. Ainsi en plus des interprétations littérale, spirituelle et morale, exposées, une interprétation anagogique, c’est-à-dire visant les fins dernières, sera encore rajoutée parfois. L’auteur s’interroge aussi sur l’éventuelle actualité de telles lectures.

Déclaration de Marrakech

 Approfondir le dialogue, Textes musulmans  Commentaires fermés sur Déclaration de Marrakech
Fév 182016
 
Déclaration de Marrakech

Une conférence a été organisée du lundi 25 au mercredi 27 janvier à Marrakech par le ministère des affaires islamiques et le Forum pour la promotion de la paix dans les sociétés musulmanes.

Nous reproduisons ci-dessous d’une part le texte intégral du message adressé par SM le Roi Mohammed VI aux participants au Congrès sur “Les droits des minorités religieuses en terre d’Islam dont lecture a été donnée par le ministre des Habous et des affaires islamiques, M. Ahmed Toufiq, lors de la cérémonie d’ouverture de ce Congrès placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine., et d’autre part la déclaration finale, déclaration de très haute importance, puisque 300 responsables musulmans, venus de plus de 120 pays défendent publiquement les droits des minorités religieuses en terre d’islam.